Accueil > résultats de recherche
Résultats de recherche

Page : 1 / 2
Article
Renault ElectriCity passe la deuxième avec la sortie du Scénic à l’automne DEZ Dylan VOIX DU NORD (LA) Ed Douai 26/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Renault ElectriCity passe la deuxième avec la sortie du Scénic à l’automne
Auteur DEZ Dylan
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Douai
Date de parution 26/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire A l'occasion des vœux, Luciano Biondo, directeur industriel du pôle Renault ElectriCity (qui regroupe les sites de Douai, Maubeuge et Ruitz) a rappelé le virage opéré par le constructeur automobile en 2022, pour produire des véhicules électriques. Renault Douai dispose d'une ligne de production flexible qui permet de produire 85% d'électriques (Megane e-Tech) et 15% de thermiques (Grand Scenic et Espace). Pour la première année de Renault Electricity, 50 000 commandes ont été enregistrées, et fort du lancement réussi pour la Megane e-Tech en 2022, le constructeur a aussi annoncé que le Scénic électrique produit à Douai sera en concession à l’automne prochain. Sont aussi prévues l’industrialisation des nouveaux Citan et Kangoo à Maubeuge en 2023, de la R5 à Douai en 2024. Par ailleurs, le site de Douai va accueillir une centrale de géothermie.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Lesaffre déploie ses ferments à l’international MANDERE Carine JOURNAL DES ENTREPRISES (LE) Hauts-de-France 25/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Lesaffre déploie ses ferments à l’international
Auteur MANDERE Carine
Référence JOURNAL DES ENTREPRISES (LE) Hauts-de-France
Date de parution 25/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire Spécialiste de la levure et de la fermentation, le groupe nordiste Lesaffre (2,2 Md€ de C.A., 11 000 collaborateurs dans le monde et 2 000 en France) travaille, pour les deux tiers de son activité, dans la panification, et l'autre tiers correspond à trois domaines : le goût, la santé et la biotechnologie industrielle (comprenant notamment la recherche sur les levures pour produire du bioéthanol). L'entreprise poursuit sa croissance en France et à l’international. Un campus, Fermentis, axé sur les boissons fermentées de Lesaffre, va être inauguré prochainement. Une unité de production devrait aussi être construite sur une friche industrielle à Denain. A l'international, Lesaffre travaille sur des projets au Brésil, et en Indonésie. Le groupe s'est aussi engagé dans une démarche de décarbonation. Le point avec Brice-Audren Riché, directeur général de Lesaffre.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Plus de 100 millions d’euros pour l’unité de décarbonation de Chaux et Dolomies MERLIN Olivier VOIX DU NORD (LA) Ed Boulogne 23/01/23 BTP
Type Article
Titre Plus de 100 millions d’euros pour l’unité de décarbonation de Chaux et Dolomies
Auteur MERLIN Olivier
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Boulogne
Date de parution 23/01/23
Rubrique niveau 1 BTP
Commentaire Lundi dernier, le ministre de l’Industrie, Roland Lescure, est venu annoncer la nouvelle à la société Chaux et Dolomies, située à Réty : l'entreprise va bénéficier de 120 M€ de crédits européens pour son unité de décarbonation. Appartenant au groupe familial belge Lhoist (6 400 employés ; 2,2 milliards d’euros de C.A.), la société produit de la chaux vive et rejette 700 000 tonnes de CO2 par an. Elle a en projet, d’ici 2028, de capter son carbone, de l’amener jusqu’au port de Dunkerque pour le liquéfier et de le transporter ensuite par bateau dans les eaux nordiques où il sera piégé sous la mer. Cette technique peu éprouvée, développée par Air liquide, va coûter à l’usine de Réty près de 250 M€.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Les solutions de NEU-JKF dans l’air du temps car moins énergivores DECLERCQ Christophe VOIX DU NORD (LA) Ed Armentieres 23/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Les solutions de NEU-JKF dans l’air du temps car moins énergivores
Auteur DECLERCQ Christophe
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Armentieres
Date de parution 23/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire Située dans le parc d’activités de la Houssoye, à cheval sur les communes de Bois-Grenier et de La Chapelle d’Armentières, la société NEU-JKF est spécialisée dans des équipements destinés au traitement de l’air (ventilation, filtration, dépoussiérage) et à l’aspiration des déchets de production industrielle. Elle travaille pour de grands noms de l’agroalimentaire, de l’aéronautique, de l’automobile, de la mécanique, de la cartonnerie, du recyclage, de la chimie ou encore du nucléaire. L'entreprise ne cesse de s’adapter grâce à des solutions innovantes et économes en énergie. Sur son site chapellois, elle dispose d'un centre de formation couplé à un banc d'essais. En chiffres, le groupe NEU-JKF, c'est 700 salariés en France (150 à La Houssoye), 145 à 150 M€ de chiffre d'affaires estimé pour 2022, 11 filiales, et 35 000 clients.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Le mouvement des entreprises B Corp prend corps dans la région SAUVAGE Valérie COURRIER PICARD (LE) 16/01/23 Gestion de l'entreprise
Type Article
Titre Le mouvement des entreprises B Corp prend corps dans la région
Auteur SAUVAGE Valérie
Référence COURRIER PICARD (LE)
Date de parution 16/01/23
Rubrique niveau 1 Gestion de l'entreprise
Commentaire Le label B Corp (Benefit Corporation) est né aux États-Unis, à Philadelphie, en 2006. Il certifie les entreprises privées qui intègrent dans leur mission, leur modèle économique, leurs effectifs, leurs produits ou leurs services, des objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux. Pour être labellisé, il faut avoir répondu à 200 questions sur cinq domaines (la gouvernance, les collaborateurs, les communautés, l’environnement et les clients) et avoir obtenu plus de 80 points. En France, 275 sont labellisées B Corp, dont 16 dans les Hauts-de-France (Anaïk, Bastien Tissage, Be square, Caisse d’Épargne Hauts-de-France, Clinitex, Corporate for change, Disy, Feelingo, Innovafeed, La Consignerie, Norsys, La Foncière Chênelet, NxtFood, Recyclivre.com, RH Performances et Ynsect). Focus sur la Caisse d’Épargne Hauts-de-France (1 100 000 clients actifs et 3 000 salariés) qui vient d’obtenir ce label.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Sociétés à mission : la grande transformation ? SAUVAGE Valérie VOIX DU NORD (LA) 09/01/23 Gestion de l'entreprise
Type Article
Titre Sociétés à mission : la grande transformation ?
Auteur SAUVAGE Valérie
Référence VOIX DU NORD (LA)
Date de parution 09/01/23
Rubrique niveau 1 Gestion de l'entreprise
Commentaire Créée par la loi Pacte en 2019, la qualité de société à mission est attribuée aux entreprises qui veulent allier la performance économique à un engagement sociétal et environnemental. En France, il y a 800 sociétés, dont une vingtaine d’entreprises de la région, à être entrées dans la démarche. Dans les Hauts-de-France, 76,9% de ces sociétés travaillent dans le secteur des services, 15,4% dans l'industrie et 7,7% dans le commerce. 61,5% sont des micro-entreprises, 23,1% des PME de moins de 50 salariés, 7,7% des ETI et 7,7% des PME de plus se 50 salariés. Explications et témoignages du groupe immobilier Tisserin (Lille, 452 personnes, 400 M€ de C.A.) ; de la société Moom (économie circulaire, Roubaix) ; et de l'entreprise Bastien (tissages techniques, Caudry).
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Le groupe laitier Prospérité Fermière Ingredia investit massivement pour développer son innovation et sa RSE DUMEZ Julie JOURNAL DES ENTREPRISES (LE) Hauts-de-France 09/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Le groupe laitier Prospérité Fermière Ingredia investit massivement pour développer son innovation et sa RSE
Auteur DUMEZ Julie
Référence JOURNAL DES ENTREPRISES (LE) Hauts-de-France
Date de parution 09/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire Le groupe coopératif Prospérité Fermière Ingredia (450 salariés, 373 M€ de C.A.), spécialiste mondial du "cracking" (fragmentation) du lait et des produits laitiers, inaugure l'extension de son usine, à Saint-Pol-sur-Ternoise. Ce projet d'extension, baptisé Pasithéa, représente un investissement de 15 M€, et vise à augmenter les capacités de production de bioactifs laitiers. Par ailleurs, Ingredia s'est vu attribuer en 2022 l'unique chaire industrielle agroalimentaire, baptisée ProtéinoPepS, qui a vocation à chercher les bioactifs laitiers et protéines différenciantes. L'entreprise vient aussi de décrocher la certification ISO 50 001 (qui certifie la mise en place d'un système de management de l'énergie efficace dans une entreprise). Elle travaille également à la décarbonation de sa production. Détails.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
La chaudière biomasse d’Ingrédia, bon pour la planète et la facture énergétique DEGROOTE Alexis VOIX DU NORD (LA) Ed Arras 14/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre La chaudière biomasse d’Ingrédia, bon pour la planète et la facture énergétique
Auteur DEGROOTE Alexis
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Arras
Date de parution 14/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire A Saint-Pol-sur-Ternoise, la semaine passée, la société Ingrédia a posé la première pierre de sa nouvelle chaudière biomasse. L’équipement, fonctionnant au bois, permettra au site d’être alimenté à 85% par de l’énergie renouvelable, et d'éviter la production de 26 000 tonnes de CO2. L'entreprise a choisi la voie de la sous-traitance avec Engie Solutions, qui a investi 13 M€ dans cette chaudière et revendra l’énergie à Ingrédia. Le site de Saint-Pol, spécialisé notamment dans la fabrication de poudre de lait, a traité l'an dernier405 millions de litres de lait.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
La chaîne de boulangeries Sophie Lebreuilly lance sa fondation avec la gourmandise pour boussole MAGNIEN Jeanne JOURNAL DES ENTREPRISES (LE) Hauts-de-France 10/01/23 Distribution
Type Article
Titre La chaîne de boulangeries Sophie Lebreuilly lance sa fondation avec la gourmandise pour boussole
Auteur MAGNIEN Jeanne
Référence JOURNAL DES ENTREPRISES (LE) Hauts-de-France
Date de parution 10/01/23
Rubrique niveau 1 Distribution
Commentaire Basée à Étaples (Pas-de-Calais), la boulangerie Sophie Lebreuilly a lancé, en 2022, une fondation pour structurer son action caritative. Cette structure, adossée à la Fondation de France, dispose d’un budget de 50 000 euros par an, et va lui permettre de soutenir des associations, et de mener des actions caritatives autour de la gourmandise et du partage (une dizaine de projets par an à terme). La PME (500 salariés) compte 38 boutiques dont une trentaine en succursales et un laboratoire de pâtisserie. Elle a réalisé 31 M€ de chiffre d'affaires en 2022, et vise les 40 M€ en 2023. L’enseigne, qui a inauguré début 2023 sa première boulangerie dans le Sud-Ouest, prévoit 25 ouvertures en 2023, dont 19 hors des frontières régionales.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
L'Etat débloque 13,6 millions d'euros pour soutenir la décarbonation d'ArcelorMittal CORMIER Benjamin VOIX DU NORD (LA) 17/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre L'Etat débloque 13,6 millions d'euros pour soutenir la décarbonation d'ArcelorMittal
Auteur CORMIER Benjamin
Référence VOIX DU NORD (LA)
Date de parution 17/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire En visite à Dunkerque, le ministre délégué chargé de l'industrie, Roland Lescure, est venu rappeler le soutien de l'Etat au plan de décarbonation d'ArcelorMittal. Il a confirmé que le site dunkerquois du géant de la sidérurgie était l'un des 2 premiers lauréats (avec Fos-sur-Mer) de l'appel à projets Zones industrielles bas carbone (ZIBAC) lancé par l'Etat. Au total, 17 M€ sont débloqués pour les 2 sites. Le bassin industrialo-portuaire de Dunkerque, qui représente à lui seul 21 % des émissions industrielles de CO2, est appelé à devenir la 1ère ZIBAC de France, avec l'octroi d'aides à hauteur de 13,6 M€ pour réaliser des études d'ingénierie et de faisabilité de décarbonation de la zone. Il ne manque que le feu vert de la Commission européenne.
Fermer Fermer
En savoir plus >