Accueil > résultats de recherche
Résultats de recherche

Page : 1 / 2
Article
Le bailleur Maisons et Cités expérimente la récupération de briques MARTIN Youenn VOIX DU NORD (LA) Ed Lens 06/02/25 Environnement/Développement durable
Type Article
Titre Le bailleur Maisons et Cités expérimente la récupération de briques
Auteur MARTIN Youenn
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Lens
Date de parution 06/02/25
Rubrique niveau 1 Environnement/Développement durable
Commentaire Démolir des logements, oui, mais avec une grande douceur pour récupérer le plus de briques possible. Voilà l'idée expérimentée par le bailleur social du bassin minier Maisons et cités à Sains-en-Gohelle. L'idée a émergé lors d'un comité de pilotage de l'ERBM (engagement pour le renouveau du bassin minier), alors que l'entreprise sainsoise Sogebat se désolait du renchérissement et des pénuries de matériaux. Du 2 novembre au 31 janvier, 12 "opérateurs en déconstruction", formés à cette occasion, ont récupéré 5 100 briques en bon état, 5 280 autres en état moyen et 16 250 demi briques. Ces matériaux pourront être réutilisés sur des chantiers de rénovation. Sur le plan écologique, cette opération permet d'éviter le rejet de 21,1 t de CO2 dans l'atmosphère. Et ce sont 50 t de gravats qui ne finiront pas en décharge. Le bailleur doit encore évaluer l'expérience sur le plan économique.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
En 2023, Renault ElectriCity veut repasser la barre des 100 000 CRISTANTE Pierre-Antoine VOIX DU NORD (LA) Ed Maubeuge 02/02/23 Secteur industriel
Type Article
Titre En 2023, Renault ElectriCity veut repasser la barre des 100 000
Auteur CRISTANTE Pierre-Antoine
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Maubeuge
Date de parution 02/02/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire Lundi dernier, Jean-Philippe Daveau, directeur de l’usine Renault ElectriCity de Maubeuge, a dévoilé les grandes lignes de 2023. Impactée par la crise des conducteurs, le site (1 841 salariés) a produit 80 000 véhicules en 2022. "L’objectif en 2023 est de repasser au-dessus de la barre des 100 000". En 2022, 19% des Kangoo sortis de l’usine étaient électriques, et en 2023, le pourcentage devrait être entre 25 et 30%. Le site doit aussi devient "plus vert" (panneaux photovoltaïques, biomasse…). Par ailleurs, la manufacture de Maubeuge a été choisie pour produire le nouveau véhicule 4L, et la production de cette voiture va se préparer petit à petit. Détails.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Pas d’investissement chez Daunat en 2023, mais l’accent sur le bien-être au travail CHARTREL Aline VOIX DU NORD (LA) Ed Arras 03/02/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Pas d’investissement chez Daunat en 2023, mais l’accent sur le bien-être au travail
Auteur CHARTREL Aline
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Arras
Date de parution 03/02/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire L'entreprise Daunat a organisé une journée portes ouvertes sur son site de Monchy-le-Preux, pour faire découvrir aux familles de ses salariés leur lieu de travail. En 2022, la société a connu une activité croissante (soit 21 millions de salades sorties), c’est 10% de plus que l’année précédente, et ce devrait être encore 5% supplémentaires en 2023. La société (120 salariés, 50 saisonniers) n'a pas prévu d'investissements, si ce n’est dans la qualité de vie au travail des employés, pour notamment fidéliser ses salariés.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Spécialiste des petites pièces en métal, Érode poursuit sa diversification MAERTEN Orianne COURRIER PICARD (LE) 30/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Spécialiste des petites pièces en métal, Érode poursuit sa diversification
Auteur MAERTEN Orianne
Référence COURRIER PICARD (LE)
Date de parution 30/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire Installée dans la zone d’activités de Verberie, au sud de Compiègne, la société Érode (pour Études, réalisation, outillage, découpe, emboutissage) s’est spécialisée dans des activités de niche, et fabrique des pièces de métal, pour l’industrie du luxe et la maroquinerie, mais aussi pour l’aéronautique ou le bâtiment. L’entreprise gère tout, de la fabrication de l’outillage au traitement de surface en passant par la découpe. Au fil du temps, elle s'est diversifiée. Une dernière activité a été récemment ajoutée par le rachat de la marque Les Empreintes, qui crée des bijoux personnalisés à partir d’empreintes digitales. Dirigée par Éric Van Goethem, l'entreprise (une quarantaine de salariés, 12 M€ de C.A en 2022), souhaite s’inscrire dans un écosystème local pour "avoir une empreinte carbone la moins lourde possible".
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Toyota Onnaing est le premier employeur privé du Valenciennois BERTIN Véronique VOIX DU NORD (LA) Ed Valenciennes 28/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Toyota Onnaing est le premier employeur privé du Valenciennois
Auteur BERTIN Véronique
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Valenciennes
Date de parution 28/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire Lors de ses vœux, Jim Crosbie, le président de Toyota Motor Manufacturing France (TMMF), est revenu sur l’exceptionnelle année 2022 pour l’usine d’Onnaing (5 034 salariés). L'année passée, 255 584 véhicules ont été produits, 86% de la production du site d’Onnaing était dévolue à la motorisation hybride. 95% des Yaris Cross assemblées à Onnaing sont hybrides. Toyota veut électrifier 30 modèles d’ici à 2030 et table sur 3,5 millions de véhicules vendus dans le monde à cet horizon. Pour atteindre la neutralité carbone du site en 2030 et le zéro émission de CO2 en 2040, le président veut "optimiser les process". Cela passe par des éclairages LED, la récupération de chaleur dans les ateliers peinture et plastique, l'installation de pompes à chaleur. Détails.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Une nouvelle mousse pour le transport de produits WATEAUX Guillaume VOIX DU NORD (LA) Ed Maubeuge 30/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Une nouvelle mousse pour le transport de produits
Auteur WATEAUX Guillaume
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Maubeuge
Date de parution 30/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire Installée depuis 2010 dans le centre-ville de Jenlain, la société PGLS (Protection garantie logements sécurisés) s’est spécialisée dans la mousse de calage, pour faciliter le transport de pièces. Gérée par Agnès Wion, l'entreprise travaille pour de nombreuses entreprises en France et en Europe, dans des domaines variés : sidérurgie, aéronautique, automobile, cosmétique, santé, mécanique générale. A l'avenir, Agnès Wion a en projet de développer le recyclage des chutes de polyéthylène inutilisables et de créer un ou deux emplois.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Une ancienne usine textile devient le berceau de l’économie circulaire GROSCLAUDE Marc VOIX DU NORD (LA) Ed Roubaix 21/01/23 Secteur public
Type Article
Titre Une ancienne usine textile devient le berceau de l’économie circulaire
Auteur GROSCLAUDE Marc
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Roubaix
Date de parution 21/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur public
Commentaire A Roubaix, dans le quartier de la Fosse-aux-Chênes, la Ville a acquis le site Tissel (pour un prix d’achat de 1,7 M€), avec l'objectif d'en faire un "lieu totem" de l’économie circulaire. Sur près de 10 000 m2, dont 8 000 m2 d’entrepôts, ce site accueillera des activités de production liées au réemploi, au recyclage, dans le textile, le mobilier ou le bâtiment. La municipalité va investir aussi 500 000 euros notamment pour la mise aux normes électriques du lieu. Certains acteurs de l'économie circulaire ont déjà investi le site (Les Trois Tricoteurs, Le Parpaing, la société Kokpit, Recycle-moi). Visite.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Renault ElectriCity passe la deuxième avec la sortie du Scénic à l’automne DEZ Dylan VOIX DU NORD (LA) Ed Douai 26/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Renault ElectriCity passe la deuxième avec la sortie du Scénic à l’automne
Auteur DEZ Dylan
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Douai
Date de parution 26/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire A l'occasion des vœux, Luciano Biondo, directeur industriel du pôle Renault ElectriCity (qui regroupe les sites de Douai, Maubeuge et Ruitz) a rappelé le virage opéré par le constructeur automobile en 2022, pour produire des véhicules électriques. Renault Douai dispose d'une ligne de production flexible qui permet de produire 85% d'électriques (Megane e-Tech) et 15% de thermiques (Grand Scenic et Espace). Pour la première année de Renault Electricity, 50 000 commandes ont été enregistrées, et fort du lancement réussi pour la Megane e-Tech en 2022, le constructeur a aussi annoncé que le Scénic électrique produit à Douai sera en concession à l’automne prochain. Sont aussi prévues l’industrialisation des nouveaux Citan et Kangoo à Maubeuge en 2023, de la R5 à Douai en 2024. Par ailleurs, le site de Douai va accueillir une centrale de géothermie.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Lesaffre déploie ses ferments à l’international MANDERE Carine JOURNAL DES ENTREPRISES (LE) Hauts-de-France 25/01/23 Secteur industriel
Type Article
Titre Lesaffre déploie ses ferments à l’international
Auteur MANDERE Carine
Référence JOURNAL DES ENTREPRISES (LE) Hauts-de-France
Date de parution 25/01/23
Rubrique niveau 1 Secteur industriel
Commentaire Spécialiste de la levure et de la fermentation, le groupe nordiste Lesaffre (2,2 Md€ de C.A., 11 000 collaborateurs dans le monde et 2 000 en France) travaille, pour les deux tiers de son activité, dans la panification, et l'autre tiers correspond à trois domaines : le goût, la santé et la biotechnologie industrielle (comprenant notamment la recherche sur les levures pour produire du bioéthanol). L'entreprise poursuit sa croissance en France et à l’international. Un campus, Fermentis, axé sur les boissons fermentées de Lesaffre, va être inauguré prochainement. Une unité de production devrait aussi être construite sur une friche industrielle à Denain. A l'international, Lesaffre travaille sur des projets au Brésil, et en Indonésie. Le groupe s'est aussi engagé dans une démarche de décarbonation. Le point avec Brice-Audren Riché, directeur général de Lesaffre.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Plus de 100 millions d’euros pour l’unité de décarbonation de Chaux et Dolomies MERLIN Olivier VOIX DU NORD (LA) Ed Boulogne 23/01/23 BTP
Type Article
Titre Plus de 100 millions d’euros pour l’unité de décarbonation de Chaux et Dolomies
Auteur MERLIN Olivier
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Boulogne
Date de parution 23/01/23
Rubrique niveau 1 BTP
Commentaire Lundi dernier, le ministre de l’Industrie, Roland Lescure, est venu annoncer la nouvelle à la société Chaux et Dolomies, située à Réty : l'entreprise va bénéficier de 120 M€ de crédits européens pour son unité de décarbonation. Appartenant au groupe familial belge Lhoist (6 400 employés ; 2,2 milliards d’euros de C.A.), la société produit de la chaux vive et rejette 700 000 tonnes de CO2 par an. Elle a en projet, d’ici 2028, de capter son carbone, de l’amener jusqu’au port de Dunkerque pour le liquéfier et de le transporter ensuite par bateau dans les eaux nordiques où il sera piégé sous la mer. Cette technique peu éprouvée, développée par Air liquide, va coûter à l’usine de Réty près de 250 M€.
Fermer Fermer
En savoir plus >